Accueil          Critiques          Photos          Autres infos          Contact

D'autres confidences de ou à propos de Monique Pantel

Sa biographie :

Monique Pantel est née le 11 décembre 1932 à Mont-de-Marsan, dans une famille d'hôteliers. A 22 ans, elle part devenir réceptionniste d'hôtel en Angleterre, puis à Paris. Elle y rencontre l'écrivain Jacques Audiberti le 3 avril 1962, pour un intérim de secrétariat, et deviendra sa compagne pendant les trois dernières années de sa vie. Il la fait entrer au journal Paris-Presse en juillet 1964. Elle y est responsable de la Photo parlante, « écrire un texte, drôle si possible tout en étant éloquent, sur une photo considérée comme celle du jour*. » Elle rejoint la rubrique spectacles de France Soir après la fusion des deux quotidiens. C'est là que la journaliste impertinente, souvent gaffeuse, prend le surnom de Panpan. Elle retrouve Jacques, un ami d'enfance devenu ingénieur, qui sera l'amour de sa vie. A 65 ans, elle continue à envoyer à France Soir toutes les semaines ses avis cinéma et une interview, jusqu'à ce qu'elle ait assez d'argent pour sa retraite. Elle se lance aussi dans l'écriture de La Chemise de Nuit pour raconter son amour pour Jacques Audiberti qui lui a donné confiance en elle et le métier de journaliste. C'est ce livre qui lui fera rencontrer Laurent Ruquier, qui la réinvite lors de la sortie de Des baisers pour l'hiver, roman autobiographique sur l'amour après 60 ans. Il apprécie son franc-parler et son humour, et lui propose de faire un compte-rendu par téléphone du festival de Deauville, qui se poursuit par son intervention hebdomadaire, le mercredi, à Dans tous les sens sur France Inter, puis le vendredi dans On va se gêner sur Europe 1. Jusqu'en 2006, elle passait de temps en temps chez Fogiel sur France 3. Suite à l'arrêt de l'émission On va s'gêner, elle intervient de temps en temps, toujours par téléphone, aux Grosses Têtes pour donner son avis sur des films. Elle décède le 7 avril 2021 à Paris.
* Description extraite de La Chemise de Nuit.

Filmographie :
1980 : La Cité des femmes (coupée au montage).
1981 : L'Amour trop fort (rôle muet).
1981 : Si ma gueule vous plaît (idée).
1990 : Tatie Danielle (acheter Tatie Danielle en DVD édition simple ou édition prestige 2 DVD, chez Amazon.fr).
2021 : de nombreux projets...

Webographie :
Fiches Allociné, Imdb, Ruquier.com, article Wikipedia.

Bibliographie :
1964-1999 : Articles dans Paris-Presse, France Soir.
1994 : La chemise de nuit, aux éditions Anne Carrière (réédition en 2007).
1996 : Des baisers pour l'hiver, aux éditions Anne Carrière (traduit en néerlandais par Rita Buenting sous le titre Winterwarmte).
1999 : Panpan fait son cinoche, aux éditions Anne Carrière.

Quelques avis ciné en exclusivité

Quand Monique ne peut faire sa chronique sur Europe 1, en cas de vacances ou de best-of, elle la fait sur son site web !
La liste des ces avis audio :

Son portrait par Laurent Ruquier

Retrouvez le portrait de Monique Pantel par Laurent Ruquier dans On va s'gêner ! Le plus drôle des 15 ans publié fin novembre 2013.

Monique dans l'Émission pour tous

Monique Pantel défend 12 years a slave dans L'Émission pour tous sur France 2, le 22 janvier.

Panpan fait son marché sur D8

Panpan en plein marché interrogée par Jean-Luc Lemoine pour les questions en 4/3 de l'émission Touche pas à mon poste du 3 octobre.

La malédiction des trois corbeaux

Monique Pantel est intervenue à deux reprises dans le feuilleton radiophonique de l'été 2013 sur Europe 1 : elle a perdu son téléphone dans l'épisode 6, et disserte sur la mollesse du beurre dans l'épisode 11.

Imitée par Christophe Beaugrand

Le 21 juin 2013, alors que Monique se rétablit de son opération du genou, Christophe Beaugrand la remplace au pied levé !

Un genou tout neuf

Monique s'est fait opérer du genou en juin 2013. Grâce à ses fans, elle retrouve la forme !

L'âge doré des critiques cinéma

Le journaliste François Forestier cite Monique dans un pamphlet sur la nouvelle génération des critiques cinéma dans le Nouvel Obs' : Profession : Scarabée.

Critique en image

La réaction de Monique face à un film sorti le 6 mars :
Photo de Monique  Photo de Monique

Bonne année 2013 !

Monique Pantel vous souhaite une bonne année 2013, en vidéo !

Poissons

Poisson d'avril de Monique en 2010 et en 2012, lequel est le meilleur ?
Celui de 2010 :
Celui de 2012 :

Quand la bande à Ruquier critique Monique

A la dernière émission de la saison 2011-2012 d'On va s'gêner, il a été décidé de reconduire la chronique de Monique Pantel à la saison suivante. L'occasion pour les autres chroniqueurs de s'exprimer sur ses qualités de critique cinéma.
Clause Sarraute : "C'est mon guide depuis des années ! Je vais voir ce qu'elle dit qui est bien. Et puis je lui fais une confiance absolue."
Olivier de Kersauson : "Je préfère de loin les critiques de Monique Pantel qui sont vives, avisées, sans snobisme, pas d'encombrement intellectuel, un regard émotif, émotionnel, sur des réalités cinématographiques qui correspondent exactement au mouvement général qui se passe dans le monde aujourd'hui, alors que malheureusement, parfois, la petite Motrot, elle est encore embrouillée de sentiments bénins, ridicules, vieux, maltraités, et tout. Et en fait elle est fragilisée intellectuellement, parce que le regard qu'elle porte sur le cinéma n'est pas mature. Alors que Monique Pantel a une expérience extraordinaire !"
Pierre Bénichou : "Toi t'es vraiment une grande critique de cinéma, mais un peu casse-couilles quand même."

Une tirade de Mocky

Un passage TV de Monique cité dans Télévision : Dans le secret des dieux et des divas d'Isabelle Dumas-Pelletier : "Jean-Pierre Mocky [...] ne se gêne pas pour déborder et dérailler. En particulier quand il se retrouve aux côtés de Monique Pantel, émérite critique de cinéma, et qu'il lui balance pour la faire taire et placer son couplet, qu'elle est « intirable ». Ce qui est pour le moins cavalier et pas très élégant... Heureusement, comme la délicieuse Claude Sarraute, Monique Pantel revendique avec humour d'être une vieille dame indigne. Une chance, elle aurait pu se vexer..."

Les coulisses de la chronique cinéma

Découvrez l'arrière du décor de ce que vous entendez sur Europe 1, avec les brouillons de Monique dans la rubrique Photos et sa chronique du 22 décembre 2010 en vidéo (activez les sous-titres pour lire les réactions de Ruquier et de la bande à l'autre bout du fil).

Premiers pas sur Facebook

Monique commence à s'initier à internet et à Facebook, la preuve dans l'Album Photos !
Elle apprécie beaucoup d'y recevoir des messages gentils, notamment pendant son opération fin 2010 : quand elle est rentrée chez elle avec une hanche toute neuve en métal et porcelaine, elle a confié : "Après un mois à l'hosto, ça m'a requinquée de trouver tous vos messages ! Merci !"

Monique en Amérique

Monique part travailler aux Etats-Unis ! Ecoutez le message qu'elle a laissé jeudi 1° avril 2010 sur le portable de Laurent Ruquier :


Eboué et Kersauzon fans de Monique

Monique a aussi des fans dans l'équipe d'On va s'gêner. Dans l'émission du 26 mars 2010, Fabrice Eboué déclare très sérieusement à propos de la chronique cinéma de Monique "Moi ça détermine mon weekend", et Olivier de Kersauzon renchérit : "Moi je vais jamais au cinéma avant d'avoir entendu ce que dit Monique Pantel".

Le vocabulaire de Panpan, pour fêter les 1500 avis cinéma du site web !

Voici les mots les plus spécifiques des avis cinéma les plus positifs, et les plus négatifs, de Monique Pantel :
Nuage des mots spécifiques des avis positifs Nuage des mots spécifiques des avis négatifs
Images créées avec Lexico3 et Wordle le 10 décembre 2009.

Monique, la référence des cinéphiles !

La Nouvelle République nous fait rencontrer Yvette et Michel Voleau, qui vont au cinéma chaque dimanche depuis plus de 60 ans. Et leur critique cinéma préférée ? Michel explique : "le vendredi soir, on écoute Monique Pantel sur Europe 1, elle nous aide à choisir notre film".
La Nouvelle République, 10/12/2008.

César 2008, un sans-faute !

Interrogée par Laurent Ruquier sur les César 2008, Monique prédit: "Persépolis, et La graine et le mulet, comme réalisateur. Amalric, comme acteur, parce que c'est le meilleur, on peut pas ne pas lui donner. Evidemment, Marion Cotillard. Et puis le meilleur film étranger c'est La vie des autres, parce que c'est profondément humain." Une seule imprécision, Persépolis n'aura pas le César du meilleur film, mais du meilleur premier film. Tout le reste s'est vérifié, chapeau !
Europe 1, On va s'gêner, 22/02/2008.
Cet extrait enregistré sur Europe 1 et diffusé ici à titre de citation n'est pas soumis à la licence Creative Commons en vigueur sur le reste du site...


Pantel Motrot

La clé de la chronique du vendredi

Laurent Ruquier révèle comment interpréter les avis de Monique en regard de ceux d'Isabelle Motrot dans la chronique cinéma du vendredi : "Si vous êtes plutôt tendance Nouvel Obs', Libération, Télérama, vous suivez les conseils d'Isabelle Motrot. Si vous êtes plutôt tendance grand public, Télé 7 jours, vous voyez, vous suivez les conseils de Monique Pantel, même quand elle vous conseille un film d'auteur : ça veut dire que là pour le coup il est vraiment réussi !"
Europe 1, On va s'gêner, 14/12/2007.

Panpan fait de la résistance

A l'occasion de la sortie du film Un secret, Monique Pantel dévoile un secret de sa jeunesse : "Moi aussi j'ai passé la ligne de démarcation pendant la guerre. On venait de la zone occupée et avec mon père on allait dans la zone libre pour voir une vieille tante. Et le soir on rentrait chez nous. Et dans ma poupée, dans le cou de ma poupée, j'avais mis des lettres pour les juifs. Je faisais de la résistance... J'avais 7 ans, mais j'étais un gros poupon, j'avais l'air plus jeune que cet âge-là."
Europe 1, On va s'gêner, 05/10/2007.

Monique à l'Opportun

Monique Pantel est une habituée du restaurant L'Opportun dans le quatorzième arrondissement de Paris. Elle y était lors du tournage des Escapades de Jean-Luc Petitrenaud chez Serge Alzerat, ce qui lui donne une nouvelle occasion de râler un peu, et d'en rajouter sur Ocean's 13.
France 5, Les escapades de Jean-Luc Petitrenaud, 16/09/2007.

Festival de Cannes 1996

Pour monter les marches du Festival de Cannes 1996, Monique Pantel porte une robe bien particulière : "J'ai mis cette robe en souvenir de Mitterrand, parce que je l'avais mise quand j'avais été reçue par lui pendant une demi-heure à l'Elysée. Et on nous avait pris en photo. Et mon bleu de la robe était assorti au bleu de son bureau, bizarrement. Et donc ça avait fait une jolie photo couleur, et les gens après m'arrêtaient dans la rue : mais comment vous aviez pu assortir votre robe au bureau de Mitterrand ? C'est peut-être le contraire qui s'est passé en fait..."
Mais son meilleur souvenir du Festival 96, c'est Dustin Hoffman qui lui donne : "Il m'a applaudie à la fin et tout le monde m'a applaudi, c'est mon grand moment du Festival. Il m'a dit que j'étais la vétéran, et qu'il me respectait et qu'il m'applaudissait. Et tous les petits jeunes qui étaient là m'ont applaudi : maintenant je peux partir, je suis contente."
Et le jeu en vogue sur place : "Moi je joue aux ascenseurs. Au Carlton, avec Pierre Viot, on joue à savoir (il y a trois ascenseurs) lequel arrivera le premier. On fait un franc le coup, mais comme on est toute la journée devant les ascenseurs, à la fin ça te fait un bon billet."
France Inter, Les déjeuners de France Inter, 16/05/1996.

Monique Pantel dans La presse est unanime ?

Laurent Ruquier avait proposé à Monique de reprendre le rôle de la critique Geneviève Trouparent dans la pièce. "Il voulait que je remplace Claude Sarraute qui était fatiguée. Mais moi, l'idée d'aller pour dire une phrase ou deux tous les soirs au théâtre... Moi j'ai l'habitude, le soir, je vais au cinéma, après au restaurant. Ca me perturbait de dire une phrase..."
France 3 Aquitaine, C'est mieux le matin, 07/05/2007.

Réédition de La chemise de nuit

Monique Pantel a procédé à quelques réécritures dans La chemise de nuit, qui a été réédité par les éditions Anne Carrière (sorti le 2 mai 2007). Elle a présenté ce récit de son histoire d'amour avec Audiberti à l'émission C'est mieux de matin sur France 3 Aquitaine le 7 mai, et au Fou du Roi avec Stéphane Bern sur France Inter le 10 mai.
Elle a aussi participé à la troisième édition de La Plage aux Ecrivains, les 12 et 13 mai à Arcachon.

Monique s'indigne des résultats du Festival de Cannes en 1977

L'Institut National de l'Audiovisuel a récemment mis en ligne un site consacré au festival de Cannes, Chroniques d'un festival. L'occasion de découvrir un coup de gueule de Monique Pantel :
"- Je suis furieuse. Parce que je trouve que c'est un palmarès absolument aberrant, d'abord parce que Trois femmes d'Altman n'a pas été récompensé. C'était le film le plus beau, et de loin. Et je trouve qu'avoir donné le prix ex-aequo à Monique Mercure, le prix d'interprétation, c'est aussi un peu fort. Parce qu'on aurait dû le donner, euh, bon, disons, par exemple à Shelley Duvall, et Isabelle Huppert, qui le méritait de loin. La canadienne, tout le monde s'en fiche, personne n'a vu son film de toute façon.
- Mais peut-être que beaucoup de gens le verront maintenant !
- Oui il faut espérer, mais enfin je crois pas que ça peut passionner les foules."
Antenne 2, 28/05/2977

Quelques articles de Monique Pantel dans France Soir

Quelques sites internet dédiés à des artistes (Michèle Morgan, Isabelle Huppert, Barbara) reproduisent des articles parus dans France Soir, ils sont compilés ici.

Le livre que Monique Pantel ne vendrait pour rien au monde

Son exemplaire des entretiens Hitchcock Truffaut, que ce dernier lui a dédicacé : "Pour Monique Pantel, qui parle comme j'aimerais écrire et chanter".

L'idée de Si ma gueule vous plaît

Les sites Imdb et Allociné indiquent que Monique Pantel a fourni l'idée du scénario de Si ma gueule vous plaît. En effet, elle l'avait proposée au producteur, mais n'est pas vraiment enthousiasmée du film obtenu. Elle avait aussi proposé le titre, qui était en fait la formule d'introduction d'une petite annonce qui l'avait amusée, dans l'hebdomadaire Le film français, d'un acteur à la recherche d'un rôle.

Comparez-vous avec Monique Pantel

Le site Criteo.com permet de donner vos avis sur des films et vous recommande, d'après les autres utilisateurs du site qui ont des goûts similaires aux vôtres, des films à voir. Le système a récemment été inséré sur le site d'Allociné (fonction "recommandations personnalisées") mais le site original propose plus de fonctionnalités, notamment... la comparaison avec un autre membre !

Le profil "MoniquePantel", est désormais disponible sur le site Criteo, et après une inscription rapide et gratuite, vous pourrez commencer à évaluer vos films et obtenir un pourcentage d'affinité avec elle, et même comparer facilement les films sur lesquels vous êtes en désaccord. Pour que le système fonctionne bien, évaluer une cinquantaine de films est préférable.

Criteo propose seulement une note entre 0 et 5 étoiles. Par rapport aux avis de Monique Pantel sur ce site le système suivant a donc été choisi :

Le nuage de mots de Monique Pantel

Voilà ce qu'on obtient en sélectionnant les 300 mots les plus fréquents dans les avis cinéma de Monique Pantel des ces trois dernières années et en leur donnant une taille qui reflète leur fréquence : un beau nuage de mots (vous pouvez faire pareil sur n'importe quel texte en utilisant le programme gratuit Freecorp TagCloud Builder). On peut remarquer en particulier deux noms propres qui reviennent souvent : Motrot et Depardieu.

Ca a inspiré Dado qui a concocté en utilisant le nuage des 100 mots les plus fréquents une critique-type de Monique Pantel :
"J'ai vraiment aimé aller voir ce film génial. C'est l'histoire d'une petite fille qui a peur du monde et des gens. Pendant ce temps, son père et sa mère font l'amour. Ca vaut le coup, c'est beau, l'histoire est vraiment arrivée dans la vie, la fin est magnifique et c'est très bien joué."

Le questionnaire de Proust par Monique Pantel

Monique s'est livrée à cet exercice périlleux, avec des résultats parfois étonnants. A découvrir sur le site de référence sur la bande à Ruquier onvasegener.com.

Monique Pantel et France Soir

"Je suis révoltée d'apprendre que la rubrique Spectacles disparaisse de France Soir. Révoltée et triste comme une journaliste à qui France Soir a fait durant plus de 30 ans un merveilleux cadeau d'amour : le cinéma. Aujourd'hui, j'apprends que le cinéma, il n'y en aura plus jamais dans France Soir, plus de critiques, plus d'interviews, plus de Festival de Cannes. Alors France Soir ne sera plus qu'un ciel sans soleil, une nuit sans rêves... Fellini, Truffaut, Kurosawa, les américains, John Huston, Charlie Chaplin, Almodovar, Romy Schneider, Depardieu, tous aimaient se confier dans France Soir qui continuait d'être un rendez-vous apprécié des gens du spectacle. Je suis de tout coeur avec les journalistes qui se battent pour continuer à faire vivre ce grand journal."
Monique Pantel sur le blog FranceSoirEnLutte.com

Richard Gianorio raconte 18 ans de cinéma à France Soir : "Monique Pantel, journaliste cinéma au décolleté légendaire, me prit sous son aile et m'enseigna les rudiments d'un métier qu'elle pratiquait avec le savoir-faire imparable des commères hollywoodiennes : personne ne résistait à son culot."
Edition Spéciale de France Soir, 14 avril 2006

Monique Pantel dans une séquence vidéo consacrée à Macha Méril chez Fogiel :

5 secondes de Monique Pantel en vidéo : "Et c'est tellement plus intelligent de dire : eh bien oui je suis vieille, et regardez comme je suis encore belle, et baisable éventuellement."
France 3, On ne peut pas plaire à tout le monde, 09/04/2006, rediffusion TV5 10/04/2006
Cet extrait enregistré sur TV5 diffusé ici à titre de citation n'est pas soumis à la licence Creative Commons en vigueur sur le reste du site...

Monique Pantel parle de Johnny chez Fogiel :

La vidéo de son commentaire : "Il n'est jamais meilleur que quand il est lui-même. Jusqu'à présent, comme il a une telle présence, c'est un grand chanteur, et c'est un personnage, un grand personnage... Et donc dans la peau, quand il jouait quelqu'un d'autre, il était pas bien, il pouvait pas s'y mettre. Et là il joue lui. Alors là, il éclate !"
France 3, On ne peut pas plaire à tout le monde, 02/04/2006, rediffusion TV5 03/04/2006
Cet extrait enregistré sur TV5 diffusé ici à titre de citation n'est pas soumis à la licence Creative Commons en vigueur sur le reste du site...

Mouviz Festival à Nantes :

Monique Pantel est membre du jury 2006.

César 2006, les films récompensés :

++++ De battre mon coeur s'est arrêté (meilleur film français, réalisateur, montage, meilleure musique de film, meilleure photographie, adaptation, Niels Arestrup meilleur second rôle masculin, Linh Dan Pham meilleur espoir féminin)
++ Gabrielle (28/09/2005)
++ Le petit lieutenant (16/11/2005)
++++ Le promeneur du Champ de Mars (Michel Bouquet meilleur acteur)
++ Les poupées russes (Cécile de France meilleur second rôle féminin)
? Les amants réguliers (Louis Garrel meilleur espoir masculin)
++++ La marche de l'empereur (26/01/2005)
+ Million Dollar Baby (meilleur film étranger)

Monique revient sur les meilleurs films de l'année 2005 :

++++ La marche de l'empereur (26/01/2005)
++++ Mar adentro (03/02/2005)
++++ Sideways (10/02/2005)
++++ Le promeneur du Champ de Mars (17/02/2005)
++++ Ray (23/02/2005)
++++ Robots (06/04/2005)
++++ Crazy kung fu (06/04/2005)
++++ Locataires (13/04/2005)
++++ Broken flowers (07/09/2005)
++++ Entre ses mains (21/09/2005)
++++ Match point (26/10/2005)
++++ Combien tu m'aimes (26/10/2005)
++++ A history of violence (04/11/2005)
++++ Joyeux Noël (09/11/2005)
++++ Trois enterrements (23/11/2005)
++++ Palais royal (23/11/2005)
++++ Le temps qui reste (30/11/2005)
++++ King Kong (14/12/2005)
++++ Tout est illuminé (14/12/2005)
Europe 1, 29/12/2005 et 30/12/2005

Kikavupanpan ?

Qui donc se cache derrière Jean-Luc Lemoine dans le Kikavuki de l'émission On a tout essayé du 9 décembre 2005 ?
La réponse ici en vidéo !
Cet extrait enregistré sur France 2 diffusé ici à titre de citation n'est pas soumis à la licence Creative Commons en vigueur sur le reste du site...

Monique Pantel s'indigne...

... quand on la dérange dans son travail, surtout quand elle est au Festival de Deauville :
Monique dérangée par Isabelle Motrot (09/09/2005)
Cet extrait enregistré sur Europe 1 diffusé ici à titre de citation n'est pas soumis à la licence Creative Commons en vigueur sur le reste du site...

Monique Pantel au 58° Festival de Cannes

Madame Jeanne Moreau : "C'est vrai que j'aime Monique, depuis si longtemps que je la connais." (Europe 1, 17 mai 2005)
Mickey Rourke : "Mrouaaa. Rrraaaa, rreeaaaa." (Europe 1, 18 mai 2005)
Christophe Barratier, réalisateur des Choristes : "J'étais venu [à Cannes] surtout pour embrasser Monique Pantel !" (Europe 1, 19 mai 2005)

Monique Pantel en version audio

Voici quelques extraits de l'émission de Laurent Ruquier, avec Monique Pantel. Nous vous rappelons qu'en plus de l'écouter à la radio, vous pouvez la retrouver sur le site d'Europe 1 :
Monique adore Isabelle Motrot (27/04/2005), Monique n'a pas bien compris Life Aquatic (11/03/2005), Monique et ses fans (11/04/2003), Monique démontre ses talents d'actrice avec Signs (18/10/2002)
Ces extraits enregistrés sur Europe 1 et diffusés ici à titre de citations ne sont pas soumis à la licence Creative Commons en vigueur sur le reste du site...

Premier avril :

Tout comme le site Allociné qui s'est vraiment déchaîné, Monique Pantel nous a bernés avec un poisson d'avril très vraisembable ! Jugez plutôt :
Je suis à la fois contente et confuse. Parce que pour m'honorer le festival de Cannes n'aura pas lieu à Cannes cette année, mais à Mont-de-Marsan, ma ville natale !
Europe 1, 01/04/2005

Lundi 28/02/2005 - 5h38 - Dépêche AFP (Agence Freecorp Presse) Monique Pantel reste critique chez Laurent Ruquier !!!

Monique Pantel promettait lors de sa dernière intervention chez Laurent Ruquier de manger sa carte de critique si Jamie Foxx n'avait pas l'Oscar du Meilleur Acteur pour son interprétation impressionnante dans Ray. Ouf ! On l'a échappé belle ! Certains répliqueront que Monique Pantel avait aussi assuré à propos de La Vie est un Miracle : "s'il a pas la Palme d'Or, je me flingue". Tout le monde aura bien sûr corrigé la coquille de "Palme d'Or" en "César du Meilleur Film de l'Union Européenne".
Références :
++++ La Vie est un Miracle (12/05/2004)
++++ Ray (23/02/2005)

Monique Pantel en Egypte

Noël sur le Nil

Monique Pantel, comme elle nous l'annonçait dans sa dernière intervention de 2004 chez Laurent Ruquier, est partie en Egypte pour les vacances de Noël. Europe 1, 24/12/2004, photo de Guy Courtheoux

Même quand elle fait les courses, Panpan reste dans le monde du cinéma :

J'achète au marché deux fois par semaine du poulet froid, et c'est la mère de Virginie Ledoyen qui me le sert !
Europe 1, 03/09/2004

Une anecdote de Gilbert Rozon :

L'autre soir, je vais voir le spectacle de Laurent Gerra, et je l'attends dans sa loge. Monique Pantel arrive, elle me dit : "Vous étiez formidable, vous étiez génial [je ressemble pas du tout à Laurent Gerra, moi], je vous ai trouvé extraordinaire !" A ce moment-là, Laurent Gerra ouvre la porte, puis elle regarde les deux et elle dit : "Lequel est lequel ?"
Europe 1, 11/03/2004

Monique revient sur les meilleurs films de l'année 2003 :

++++ Le Retour (26/11/2003)
++++ Kill Bill Volume 1 (26/11/2003)
++++ Le Monde de Némo (26/11/2003)
++++ Les Sentiments (05/11/2003)
++++ Tais-toi (22/10/2003)
++++ Mystic River (15/10/2003)
++++ Les Invasions barbares (24/09/2003)
++++ Good bye Lenin (10/09/2003)
++++ Phone Game (27/08/2003)
++++ Dogville (21/05/2003)
++ Chouchou (19/03/2003)
++++ Stupeurs et Tremblements (12/03/2003)
++++ 8 Mile (26/02/2003)
++++ Chicago (26/02/2003)
++++ The Magdalene Sisters (05/02/2003)
++++ Respiro (01/01/2003)
Europe 1, 01/01/2004 et 02/01/2004

Monique bluffe la bande à Ruquier avec cette blague renversante :

Dites-moi, j'ai vu une petite merveille, un film très secret de la Corée du Nord ! "Viens chez moi prendre un verre de saké". C'est épatant. C'est bien, hein, c'est joué par Yamamoto Kadératé, c'est vraiment un très bon film.
Europe 1, 07/11/2003

Son intervention dans l'émission Comme au cinéma, dans un dossier sur les critiques de ciné :

Je suis l'horrible, la vieille dame indigne du cinéma, ça c'est sûr.
[A propos de Ken Park, je crois] Quelle horreur ! Il faudrait de l'aspirine et tout ça ! Je viens de voir un film qui mérite pas le nom de film ! Quand même, on devrait donner des noms différents quand on voit des merdes pareilles...
[A propos de sa chronique à On va s'gêner] Là, c'est un numéro, en fait, que je fais. C'est une montée d'adrénaline, et ça me plaît beaucoup. Beaucoup beaucoup beaucoup. Ca me manquerait, hein. Oh la la ! J'ai dit à Ruquier "Si tu me prends plus, je la ferai dans le métro, avec un micro".
[...] Quand j'aime pas un film, je suis furieuse. J'ai envie de taper le type qui a fait le film.
[Devant la liste des films de la semaine] Comment aller voir tout ça, tout ça, tout ça ? Alors j'essaie de marquer un truc, après, je me dis "Mais non ! J'vais pas pouvoir". Surtout, le plus dur, c'est pas tellement courir d'une salle à l'autre, le plus dur, c'est de faire son programme.
[...] Quand j'aime pas, c'est viscéral, quand j'aime, c'est à la folie [- Dans les deux cas, vous le dites toujours ?] Toujours, ça oui, et c'est ça qui emmerde pas mal de monde quand même aussi.
France 2, 28/10/2003

Le 11 avril 2003, en fin d'émission, Laurent Ruquier confie :

J'ai eu la chance d'avoir Françoise Hardy au téléphone cette semaine, qui m'a dit que ce qu'elle adorait dans l'émission, c'est la chronique de Monique Pantel !
Europe 1, 11/04/2003